dimanche 28 octobre 2012

LA GENÈSE D'ÉLIOT


Philippe Reypens, le réalisateur, nous raconte l'origine du projet :
"L'idée de faire ce film traînait dans ma tête tandis que je travaillais à l'écriture de mon premier long métrage. Trop longtemps retenu devant l'écran de l'ordinateur à écrire et réécrire, je ressentais douloureusement l'absence de la caméra, du plateau, du travail avec les comédiens et techniciens. Aussi, l'idée de faire un film traitant de la naissance d’une vocation et de l’impérieux désir de filmer s'imposait-elle à mesure que je rongeais mon frein. Car avant qu'une idée, qu'un scénario devienne un film, il peut se passer des années. Alors, il faut entretenir la flamme, celle qui vous défend de baisser les bras. Souffler sur la braise pour que le feu ne s'éteigne pas. Et ce souffle, c'est Éliot.


C’est ainsi qu’avec Loïc Porcher, le complice de mes films précédents et de mon long métrage en préparation, nous avons décidé de ne pas « attendre », mais de provoquer les événements afin de pouvoir « avancer ».
La première chose que nous avons faite Loïc et moi a été de retravailler le scénario existant ; lui conférant davantage de couleurs, ainsi qu’un ton plus universel. Et le format court s'est vite transformé, un peu malgré nous, en un moyen métrage ambitieux, riche de sa thématique et de ses personnages. Puis nous avons démarré la production en fonds propres, aidés de quelques généreux mécènes (Tiphaine Mourier, Bruno Desclée) avec une équipe sensible à notre démarche volontaire et artistique.
Et un beau jour, à l'instar d’Éliot qui filme quand il en a le désir, libre et sans contrainte, le tournage a commencé."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire